The fields with the red border are required.
    www.thecementgrindingoffice.com
    All rights reserved © 2012-2015 The Cement Grinding Office
             
      Technologie de broyage du calcaire avec les broyeurs à boulets
             
      7. Ventilation:    
             
      7.1. Introduction:    
      La ventilation poursuit 3 objectifs:  
       - Assurer le refroidissement du broyeur et de la matière
       - Dépoussiérer le broyeur  
       - Enlever Les très fines particules hors du broyeur
      7.2. Refroidissement du broyeur:  
      Un bon refroidissement du broyeur et de la matière dans le broyeur est nécessaire pour maintenir une bonne
      température de travail.    
      La température de référence est celle de la matière à la sortie du broyeur.
      Pour les broyeurs à ciment, on ne peut pas dépasser une température de 105-110°C selon le type de circuit.
      Pour le calcaire (cru), une température inférieure à 100°C est meilleure.
      Si on dépasse ces valeurs, on observera probablement du coating (enrobage) sur les blindages et boulets.
      7.3. Problèmes de coating:  
      Le coating est une agglomération de matière sur le blindage et/ou les boulets. Il est dû aux forces de cohésion 
      superficielle et les forces générées par l'électricité statique.
      Comme le calcaire a la propriété de produire une grande quantité de particules ultra fines (moins de 2 microns) 
      lorsqu'il est broyé, le problème de coating devient crucial.
      Le coating est un facteur de perte de rendement qui peut devenir important (jusqu'à 30%) parce que:
       - le coating perturbe la bonne ségrégation des boulets dans le cas d'un blindage classant.
       - le coating réduit aussi le rendement d'attrition des petits boulets qui ne sont plus en contact l'un avec l'autre.
      7.4. Dépoussièrage du broyeur:  
      Cette fonction semble évidente si l'on veut éviter des accumulations de poussières dans le circuit.
      7.5. Valeurs usuelles de ventilation:  
      Lorsque l'on veut définir la ventilation nécessaire dans une installation de broyage, c'est en termes de vitesse
      d'air dans la section libre du broyeur, c'est à dire:
         
     
     
             
             
      Les valeurs de référence généralement admises sont divisées en deux cas et sont les suivantes:
             
       - Circuit ouvert:     
         
     
     
             
       - Circuit fermé:    
             
         
     
     
             
             
      Remarque: On peut aussi définir la ventilation en terme de Nm3/kg de produit fini.
      Normalement: 0.3 à 0.45 Nm3/kg.   
      Mais cette méthode est moins utilisée.
      7.6. Vitesses d'air dans le broyeur:  
      Outre les chiffres de base donnés ci-dessus, il est très important de respecter certaines vitesses dans 
      d'autres parties du broyeur afin de:  
       - permettre le passage de l'air requis  
       - diminuer autant que possible la perte de charge
      Ces vitesses sont:    
       - entrée broyeur: 20-25 m/sec  
       - cloisons intermédiaire et de sortie: 15-20 m/sec
       - sortie broyeur: 20-25 m/sec  
      7.7. Pertes de charge du broyeur:  
      Moins la perte de charge est importante et plus:
       - il sera aisé de transporter l'air requis à travers le broyeur
       - la consommation énergétique diminuera (kW du ventilateur)
      Les pertes de charges standards si le broyeur est correctement équipé sont:
         
     
     
             
             
             
             
             
             
      7.8. Air faux:    
      L'air faux est une entrée d'air à la sortie du broyeur (à la hotte de sortie ou à la sortie périphérique pour les 
      broyeurs double rotateur) qui s'ajoute à l'air passant réellement à travers du broyeur.
      Cet air supplémentaire n'apporte rien, surcharge le ventilateur et réduit la ventilation du broyeur si le ventilateur
      est à la limite. Cet air faux vient de certaines étanchéités d'air mal ajustées ou de dispositifs de décharge
      déficients.      
      On évalue le pourcentage d'air faux en fonction du type de broyeur et de transmission.
      Ces valeurs sont donc données en pourcentage de l'air requis au broyeur:
         
     
     
             
             
             
             
             
             
      Dans de mauvaises conditions, un broyeur à décharge centrale peut avoir jusqu'à 60% d'air faux!
             
    www.thecementgrindingoffice.com
    All rights reserved © 2012-2015 The Cement Grinding Office